Buenos Aires... des gens simpas, des super rencontres, de beaux parcs, des grands immeubles rutilants... mais aussi du monde, des voitures, du bruit. de la pollution. Trop. La nature nous appelle (pas juste pour aller faire ses petites affaires derriere un arbre hein), et on decide de partir de la ville, direction l'ouest et les Andes: San Carlos de Bariloche. · groupes se forment: Fefe et Flo, partis les premiers, puis Vincent, Laure et moi, et enfin Martine et pedro, bon derniers. Groupe de 3 personnes, plus difficile, mais avec une fille, donc un atout indéniable (du moins pour le stop... ^^)
On prend le bus pour Mercedes, a 100 km de la ville, histoire de bien se caler pour chopper un transport sur la Ruta 5. là, le stop marche bien , un pick up puis un camion à la tombée de la nuit. Diego le cammionneur est super simpa, on rigole, on ecoute du hard rock a donf, on boit du maté jusqua minuit. Il nous laisse a l'entrée d'un village, et on dort pres d'un ptit bois pas lopin dla route. Rebelotte le lendemain, on se fait un stop qui marche bien. mais arrivé vers 2h, plus rien. misere de chez misere. On avance un peu a pieds, histoire de pas se decourager, sous le soleil de plomb (35, 40 degrés?). On continue, et apres quelques heures, un camion s'arrete: chance, Adrian va quasi jusau'a Bariloche! on va donc se faire pres de 1000 km avec lui, sur 2 jours. Son camion transporte des pick up, dans lesquels on va dormir la nuit, il nous paye de la bouffe tout le temps  (la viande est vraiment excellente), on ecoute dla zik et on rigole bien. Un ptit soucis dans le désert nous prend 1 heure pour pouvoir repartir, mais dans l'ensemble pas de soucis. Je tiens a preciser que les argentins sont fous au volant, hesitent pas a doubler n'importe ou, et que les cammioneurs peuvent meme se faire un t-shirt manche courte a partir d'un manche longue tout en conduisant! On parvient pres de Bariloche et on dit au revoir a Adrian, pour se faire prendre par quelques voitures dans la direction de : El Bolson ! On est super en avance, donc on va voir par la bas et faire une ptite marche. On monte a l'arriere d'un pick up, qui se fait chopper a un barrage de flic 40km après Bariloche :x Le conducteur se prend une amende, on doit sortir de la benne, et on se sent mal :/ pis après, plus aucune voiture ne s'arrete. Vincent et Laure finissent par abandonner, prennent un bus, et je choppe une voiture puis une autre assez rapidement. des gens trop cools, qui m'0ont donné des conseils, des endroits a aller visiter, a manger, donné leurs numeros au cas ou on ait un problème... les Argentins sont trop simpas.
El Bolson donc, ville pleine de hippies, de jeunes, d'etudiants en vacance. Super cool. on creche a un ptit camping, puis on retrouve fefe et flo qui viennent d'arriver! Quelle chance! Direction el Cerro Piltriquitron, qui culmine a 2260m, point le plus haut autour de El Bolson. Pour arriver la bas, il faut se taper une route de terre pourrie, sous le soleil, puis un chemin hyper escarpé jusau'a un refuge, ou on plante la tente. On rencontre des jeunes simpas, avec qui on mange et chante des chansons autour du feu. puis levés ler matin, en route pour l'ascension! Pas facile, mais ça vaut le coup: au sommet, on voit un Condor... puis 2, 3 et meme 5 en tout au final1 ils planentm, passent super pres... me manque que une carabine et on mangerait comme des rois! Non plus sérieusement, ils nous ont gratifiés d'un ballet a couper le souffle.
La descente se fait en courant, en dérapant sur les cailloux, parce q'on a pas besoin de skis pour faire du ski nous! La nuit se fait dans un champ pres de EL bolson, puis restop jusqwu'au Lac Guiterrez, ou on fait feu et on passe la nuit.
Aujourd`hui, on a retrouvé Pedro et Martine, et on planifie notre prochaine aventure, une bonne marche de plusieurs jours et la route des 7 lacs...
A la prochaine les cocos! Besos
Alex the stranger

GOPR0779

1

2

3